Autour de Christian Bobin (2nde3 / 2003)
Autour de C.Bobin | Rencontre et tournage | Prochainement

Dans le cadre d'un Projet d'Action Culturelle les secondes 3 ont travaillé autour des œuvres de l'écrivain Christian Bobin .
Ils se sont d'abord livrés à la lecture de plusieurs œuvres et ils ont rendu compte de leurs impressions en rédigeant des articles de critique littéraire :

Dans la Folle Allure, Christian Bobin aborde les thèmes de l'amour, du mariage ou de la liberté avec philosophie et beaucoup de poésie. On admire l'art des métaphores de Bobin et on a envie de les garder dans sa tête, de les retenir comme la suivante : " Sa conversation ne me manque pas trop, elle est remplacée par celle des fleurs : de jeunes bohémiennes en robe rouge, bavardant pieds nus dans l'eau" (Valentine)

Si d'autres livres de Christian Bobin semblent bien compliqués à lire, celui-ci reste simple sans emmêler le lecteur avec des digressions perturbantes. Cette histoire est parfois drôle surtout lorsque le personnage fait ses premiers pas dans le monde du travail avec une mentalité infantile et ne
comprend pas la nécessité d'avoir l'art de la parole pour vendre ses produits. Il tente désespérément de trouver un emploi en envoyant des lettres écrites à sa manière : "Je m'appelle Albain, j'aime les belles choses" . Impossible de résister à la lecture de Geai quand il est prévu d'avoir un immense et réel plaisir d'où l'émotion n'est pas absente !
( Maud)


Ce livre rempli de réflexions fait parvenir une partie de la philosophie de son auteur et par ailleurs permet au lecteur de s'interroger sur lui-même à chaque paragraphe en se reconnaissant dans les pensées et les actes d'Albain.. Le lecteur réfléchit à des choses toutes simples de la vie auxquelles il ne songe pas vraiment en temps normal mais qui tiennent un rôle majeur dans ce roman . (Aude)
"Ils disent l'amour unique, l'amour terrestre . C'est un amour qui contient Dieu, les anges et la nature immense ." Toutes les nouvelles qui composent La Part Manquante sont écrites ainsi . Bien que cette œuvre soit plaisante elle est aussi difficile à comprendre étant donné qu'il n'y a pas une seule histoire mais plusieurs récits . Christian Bobin écrit ce qu'il ressent en observant les gens et il extrapole . Il exprime aussi son amour pour les livres : "Les livres sont faits de vent . Les livres sont faits des lus précieux de nos songes : poussière et vent .
On y chemine, on les traverse …"
(Claire)


La Part manquante c'est plutôt tendance nuageuse … Le lecteur non confirmé se perd vite dans les brumes que forment les phrases de l'auteur. Pour cause de pluies de répétitions abusives et de tempêtes de métaphores inutiles le lecteur se laisse vite inonder. Bobin nous souffle
comme un vent glacial avec son pessimisme sur la vie et cette idée que tous les plaisirs sont éphémères.
" C'est l'histoire d'une femme qui passe un désert après l'autre, le désert du monde, le désert du mariage, de l'ennui, le désert des passions. Elle passe, elle passe." Existe-t-il plus déprimant ?
(Mélanie)

Les personnes qui liront Isabelle Bruges verront naître des sentiments merveilleux et de magnifiques émotions. C'est un livre facile à lire puisque la plupart du temps l'auteur marque une pause dans le récit pour expliquer au lecteur certaines paroles. Même si parfois l'auteur divague et s'éloigne un peu de l'histoire, le lecteur saura facilement faire la différence entre la vie d'Isabelle et les passages analytiques sur le bonheur, l'amour ou encore la mort, rehaussés de superbes métaphores. (Corinne)

Les coups de cœur de la classe vont à trois romans : Geai, La Folle Allure, Isabelle Bruges
Autour de C.Bobin | Rencontre et tournage | Prochainement