Projet comité de lecture (2nde 1  2002-2003)

Entretiens littéraires

            A la rentrée scolaire 2002 a été proposé par la Bibliothèque du Creusot, un projet lecture qui a été mis en oeuvre au Lycée JEAN JAURES, en partenariat entre les deux établissements. Sur les sept classes de seconde du lycée, trois étaient concernées. L’objectif était de faire lire à chacun des élèves quatre livres, tous des premiers romans. Comme chaque classe avait un programme de lecture différent, l’activité concernait douze titres ; le coût de l’opération qui portait sur un total de quatre-vingt seize livres, a été partagé équitablement entre le lycée et la bibliothèque.

Les professeurs se sont lancés avec enthousiasme dans cette aventure puisqu’ils pouvaient proposer à leurs élèves un programme complémentaire et moins scolaire que celui des œuvres classiques étudiées en cours. Quant à Mademoiselle Freyburger, responsable de la bibliothèque, elle espérait y faire revenir les lycéens qui délaissent souvent ce lieu culturel après une bonne fréquentation au collège.

Les livres proposés à notre classe de seconde sont les suivants : Terre et Cendres de Atiq RAHIMI, Le Liseur de Bernard SCHLINK, La Jeune fille à la perle de Tracy CHEVALIER, Pourquoi j’ai mangé mon père de Roy LEWIS. Ces livres étaient tous traduits en français de l’afghan (iranien oriental), de l’allemand et de l’anglais.

Après la lecture d’au moins deux de ces romans par chacun des élèves de la classe, à mi-parcours, le 30 janvier 2003, des entretiens littéraires ont été organisés dans notre classe de seconde 1. Cette séance s’est déroulée de 9h à 11 h avec la participation de Mademoiselle Freyburger, Mademoiselle Dubois accompagnant Madame Contreau, l’une des documentalistes du lycée, et Mademoiselle Martenne, professeur de français de la classe. 

Le 20 mai 2003, nous sommes passés à la seconde et dernière séance d’entretiens concernant ce projet lecture : à cette date, tous les élèves de la classe avaient terminé le programme de lecture des quatre livres et pouvaient donc débattre en toute connaissance de cause. Ils l’ont fait en présence des mêmes invités que lors de la séance du 30 janvier et également sur une plage de deux heures. Les élèves étaient répartis en quatre groupes différents, en fonction du roman que chacun avait préféré. Un « animateur-élève » aidait le groupe à engager le débat et à mettre en évidence l’intérêt du livre défendu. Une élève, Charlotte Toutain, avait le rôle le plus important, celui d’animatrice générale : elle relançait le débat et posait des questions à ses camarades. A la fin, un vote a eu lieu et le livre qui a obtenu le plus de voix fut Le Liseur de Bernard SCHLINK.

Les deux séances et le projet tout entier ont eu un effet positif sur notre classe qui s’était plutôt fait connaître de façon négative (travail et comportement) et qui dans ce cadre a réussi à relever le défi. Elle a su faire preuve d’une certaine autonomie, et a montré que les élèves étaient capables de prendre la parole et d’amener des discussions intéressantes et sérieuses. Nous souhaitons qu’un tel projet puisse se renouveler dans les années futures.

Marie ALBESSARD, Maud GAUTHE, Mathieu BRETINIERE, Jérôme DUBAND – 2e 1