Présentation | Contexte | Impressions

" Nous vivons sous un Prince ennemi de la fraude,
Un Prince dont les yeux se font jour dans les cœurs,
Et que ne peut tromper tout l’art des imposteurs. "

Tartuffe , Acte V scène 7


Molière par Mignard


Louis XIV par Hyacinthe Rigaud


MOLIERE : Tartuffe ou l’imposteur
Le contexte historique :

Tartuffe fut représenté pour la première fois en 1664 devant le roi Louis XIV. La pièce ne comptait alors que trois actes car Molière n’avait pu la terminer. Elle fut accueillie favorablement par le Roi mais très mal par les dévots en raison de la hardiesse du sujet traité : non seulement la mise en garde contre l’hypocrisie religieuse risque de discréditer et de choquer les vrais chrétiens, mais le héros, déplaisant bien que lucide et intelligent, n’est rien moins qu’ambigu. Le souverain dut interdire les représentations publiques sous la pression des dévots et de la Reine-mère, Anne d’Autriche. La pièce a été écrite dans un contexte où la moquerie et le libertinage ne sont pas les bienvenus. Après une version " adoucie " par Molière, elle aussi interdite, la pièce sera finalement autorisée à être jouée en public sous sa forme actuelle en 1669.

Cheryl MAMECIER et Cyrielle VENOT


Pour ceux qui ont manqué le début:

Orgon, riche bourgeois très naïf, accueille sous son toit un faux dévot : Tartuffe. Il veut lui donner en mariage sa fille Mariane, amante de Valère. Elmire, femme d’Orgon , veut à ce sujet avoir un entretien avec Tartuffe ; c’est alors que celui-ci lui fait la cour. Comme cet hôte gênant divise la famille, Elmire imagine une ruse afin que son mari ouvre enfin les yeux ….

Anne-Sophie MAGNOSI

Présentation | Contexte | Impressions