2ndes 6 et 7 : une semaine à Paris (janvier/février 2003)

Le groupe pose pour la photo devant l'entrée du musée de l'air et de l'espace du Bourget

 

Les lycéens passent du rêve à la réalité

C'était des rêves plein la tête que nous, une soixantaine de lycéens ainsi que nos professeurs, sommes partis en janvier, à la découverte du Grand Paris

Dans nos têtes, Paris était comme un rêve. Plus on se rapprochait de notre but, plus on était impatient et voici le péage de Fontainebleau. Déjà la circulation s'intensifie et la campagne devient triste et monotone. En regardant le ciel nuageux, nous avons aperçu un avion passer au dessus de notre bus et, en cherchant bien, nous pouvions voir Orly. Nous entrons dans la banlieue sud de Paris avec ses usines et sa nature grise. Nous sortons de la périphérie et pénétrons dans le Paris intra muros. Nous longeons la Seine, qui est comme la colonne vertébrale de Paris.

Nous sommes émerveillés par toutes ces beautés, ces avenues, Notre Dame, le Louvre, le Sacré-Cœur, l'Arc de Triomphe, les Champs Elysées ...Et que dire de la Tour Eiffel dont nous avons fait l'ascension la nuit ! Le Grand Paris à nos pieds. Nous avons pu observer ce contraste entre le Paris historique et sa banlieue nord. Aubervilliers, où nous avons logé, ressemble beaucoup au quartier du Creusot des années soixante. Mais il ne faut pas oublier le charme de sa vieille église, de son centre ville et de sa mairie.

 Pour nous, le Grand Paris ce fut la rencontre du rêve et de la réalité, la confrontation de notre imaginaire avec le spectacle " en vrai " d'une ville mythique ; la découverte aussi des contrastes entre le Paris des touristes, des monuments, de l'histoire et des banlieues populaires : notre regard a changé , c'était un de nos objectifs et il a été atteint.

Les lycéens passent du rêve à la réalité

La basilique Saint Denis La déesse de fer
La tour Eiffel
La face cachée du stade de France
L'avion Le simulateur de vol La soufflerie La fusée à eau

Retour